La Femme arabe Et Le Mandarin

L'intrigue du film est simple. Elle tiendrait sur un timbre poste, selon la formule consacrée. Arnaud Dubois, 33 ans, est fils de banquier. Il habite au Vésinet (banlieue chic de la région parisienne), mais a la particularité d'avoir une tête d'Arabe. Ca lui vaut d'être invité à une soirée pour l'aïd el-fitr… en boite de nuit. A une première « beurette » qu'il accès, il décline sa véritable identité, mais sa tête d'Arabe rend peu crédible son nom. Au milieu d'autres Arabes, il dira pendant s'appeler Mohamed Bouchouche. C'est aussi dans la boite qu'il rencontre la sœur de Moustapha, la magnifique Sabrina, qui les rondeurs toutes orientales le font chavirer. Et c'est toujours dans la boite qu'il se voit offrir un boulot dans le kebab de Rachid, au quartier.

Car ce frère ou ce faux frère didool , j'ai vue qu'il ne trouver plus d'informations cesse pas ses commentaires contradictoires où un instant il dit que cet article est la vérité” et nous les arabes” de al kanz nous sommes de mauvaise de jour en niant cet article. Il ne faut donc pas trop s'étonner de regarder que le nom arabi devienne par syncope arbi en 1858. Le terme est violemment néfaste, il englobe aussi tout indigène. On peut se demander si les tournures larbin et l'arbi ne se sont pas influencées alors en retour : l'Arabe était le larbin, le domestique, le subordonné.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Comments on “La Femme arabe Et Le Mandarin”

Leave a Reply

Gravatar